Doppler

Si vous êtes habitués à fréquenter l’univers médical, plus spécialement la radiographie, vous avez sûrement déjà entendu parler du Doppler… De par son principe de fonctionnement, on a tendance à le confondre avec l’échographie. Pourtant il est bien plus avantageux que cette dernière. D’ailleurs son efficacité s’étendrait même à de multiples domaines médicaux. Mais à quoi sert principalement cet appareil ? Comment fonctionne-t-il ? Et quels sont ses avantages ? Pour tout savoir sur le Doppler ou Echo-Doppler, nous vous invitons donc à lire la suite de cet article.

Prix d’un Doppler

Parmi la multitude de modèle et gamme proposée sur le marché, il semble difficile de définir un prix moyen d’un Doppler de qualité. Le mieux serait plutôt de faire appel à un professionnel pour vous aider à évaluer les performances de chaque modèle et de comparer les offres s’il le faut. Le type le plus commercialisé et donc le plus accessible reste sans aucun doute le Doppler fœtal. Celui-ci tourne aux alentours de 15 à 50 €, selon la qualité et les options proposées.

Sélection des meilleurs Doppler

Hongtianyuan Amplificateur De Son Bébé Pour Un...
Medvat Amplificateur avec haut-parleur intégré...
Contec babysound-a poche bleu bébé moniteur de...

Voici une petite sélection des meilleurs modèles de Doppler proposés sur le marché. Ce ne sont pas forcément les plus haut de gamme, ni les moins chers qui existent. Néanmoins, nous avons fait en sorte de regrouper ces quelques modèles en fonction leur niveau de praticité et d’efficacité procuré. Et bien évidemment, ces modèles se distinguent surtout par leur excellent rapport qualité/prix.

Qu’est-ce que le Doppler ? A quoi ça sert ?

D’une manière générale, le Doppler s’inspire du principe de l’échographie auquel il est même très souvent associé. Pour faire simple, c’est un appareil qui permet d’étudier les organes dits « mous » du corps. Il renseigne notamment sur les conditions d’écoulement du sang au niveau des veines et des artères. « L’effet Doppler » trouve sa première énonciation en 1842 par la physicien autrichien Christian Doppler. Il avait établi le principe selon lequel la fréquence du son émis par un objet varierait en fonction de son éloignement ou de son rapprochement.

Grâce à cette technique révolutionnaire, il est désormais possible de mesurer le débit et la vitesse d’écoulement du sang. Il permet également de détecter d’éventuelles fuites ou problèmes de rétrécissement des artères. Appliqué sur une femme enceinte, le Doppler rend possible l’analyse du flux sanguin dans les cavités et les valves du cœur du bébé. Cet examen vise notamment à détecter d’éventuelles anomalies du fœtus.

Les résultats attendus

Sur un cliché de Doppler, plusieurs zones de couleurs peuvent être observées. Ces tâches renvoient généralement à différents types de flux sanguin. Une teinte rougeâtre indique que celui-ci se dirige vers la sonde. Le bleu suppose que le flux est plus éloigné de la sonde. Un débit stable ou plus lent quant à lui se manifeste par du blanc ou du jaune. Habituellement, ces résultats sont remis à la fin de l’examen pour être ensuite interprétés par le médecin traitant, sauf s’il s’agit d’une intervention d’urgence.

Pour la première fois dans les années 40, le Dr George Ludwig applique des ultrasons sur le corps humain à des fins médicales. John Wild pousse sa technique plus en avant en 1949 dans le but d’étudier l’épaisseur des tissus intestinaux. Ce sont finalement les scientifiques Inge Edler et Carl Hellmuth Hertz qui introduisent l’ultrasonographie médicale dans l’enseignement, à l’université de Lund en Suède.

Comment fonctionne le Doppler ?

En théorie, le Doppler permet d’étudier le flux sanguin au niveau des artères et des veines. Comparable à une échographie, il dépiste les éventuelles occlusions, l’apparition d’un caillot au niveau veineux ou le rétrécissement d’une artère. Ce sont les cardiologues ou les radiologues qui sont en mesure de manipuler ce type d’appareil. L’examen est réalisé de manière anodine en milieu hospitalier ou en cabinet privé. Aucune préparation spécifique ni anesthésie n’est à prévoir et l’examen se déroule sans aucun risque.

Contrairement à ce que l’on pourrait croire, la machine utilise des ultrasons et non des rayons X. L’intervention n’est ni traumatique ni douloureuse et encore moins invasive. Par conséquent, elle se pratique à tout âge. Le Doppler permet également de contrôler chaque année les suites d’une intervention vasculaire. Il fonctionne avec une sonde à ultrasons placée sur la peau, en contact avec les vaisseaux nécessitant l’examen. L’émission des ultrasons débouche sur des images servant à mesurer la vitesse de circulation du sang.

Le déroulement de l’écho-Doppler

A ce jour, l’écho-Doppler reste la machine la plus performante car elle colore les vaisseaux sur un écran. Ainsi, il est nettement plus facile de visualiser le sens d’écoulement du flux sanguin. L’appareil renvoie des graphiques pour exprimer la variation des vitesses circulatoires. Allongé sur une table d’examen ou sur un escabeau, le patient se voit appliquer un gel spécifique par le médecin sur une zone précise du corps. Une sonde à ultrasons est placée à cet endroit et est déplacée pour obtenir des images des vaisseaux artériels et veineux sur l’écran. Généralement, un échographe classique est couplé à la sonde Doppler. Quand les faisceaux d’ultrasons traversent les cavités cardiaques, l’écho renvoyé par les éléments figurés du sang ont une longueur d’onde variable. L’intervention prend entre 10 à 30 minutes en fonction de la complexité des cas. Cet examen revient en moyenne entre 70 à 100 euros.

Pourquoi utiliser un Doppler ?

dopplerC’est en 1953 que l’équipe Edler-Hertz parvient pour la première fois à mesurer l’activité cardiaque grâce aux ultrasons. Depuis, la technique présente deux usages : l’étude de l’écoulement du sang dans les vaisseaux et le Doppler-échotomographie renseignant sur la morphologie de ces derniers. Comme les ultrasons se réfléchissent sur les tissus qu’ils traversent, vous obtenez une image. Celle-ci se compose de points lumineux dont l’éclat est proportionnel à l’énergie réfléchie. On estime que toute lésion minime des artères et des veines est détectable par le Doppler. Parmi les régions du corps qui sont généralement soumis à l’examen, nous pouvons citer les vaisseaux du cou, des membres inférieurs, ceux du crâne, ainsi que du pénis. Dans ce dernier schéma, le médecin procède à une injection au niveau de la verge pour faire dilater les vaisseaux et provoquer une érection. C’est une étape indispensable pour obtenir des résultats aussi probants que possible.

Le Doppler rend plus facile le repérage des différentes anomalies générées par des facteurs de risques cardiovasculaires. Il peut s’agir d’une hypertension, de diabète ou d’hypercholestérolémie… Il a une action favorable à la prévention d’un AVC par analyse des artères des membres inférieurs. Le médecin est également à même de diagnostiquer une artérite ou de dépister un anévrisme de l’aorte. Il s’agit d’une dilatation localisée de cette artère principale qui peut se rompre à tout moment. Sur le plan veineux, le Doppler a pour utilité d’établir un bilan phlébologique. Il ouvre également la voie au Doppler transcrânien, un examen indolore et non invasif servant à visualiser les vaisseaux sanguins au niveau du cerveau. En neurologie, son application aide à prévenir d’un traumatisme crânien, d’une sténose, d’une embolie cérébrale ou le diagnostic d’une mort cérébrale. Il garantit également un suivi efficace post-opératoire et une surveillance des malformations artério-veineuses du cerveau.

Les différents types de Doppler

En proposant à un patient de faire un écho-Doppler, le médecin cherche à s’assurer qu’il n’y a aucune anomalie au niveau des artères et des veines. Ceci, pour prévenir tout souci d’irrigation des organes et diagnostiquer une phlébite ou des plaques d’athérome. On en compte trois différents types :

Le Doppler continuLe Doppler pulséLe Doppler couleur
Celui-ci traduit la vitesse du flux sanguin en un son perceptible par le radiologue durant l’examen. L’enregistrement est habituellement réalisé par émission continue d’ultrasons.
C’est un type de Doppler qui repose sur le même principe et transforme la vitesse en un graphique. Les ultrasons sont toutefois émis de manière discontinue pour permettre une étude plus poussée en un point spécifique du vaisseau examiné.
Généralement associé à l’échographie, le Doppler couleur est capable de transmettre une image du vaisseau. Cette image peut être coloré par du bleu ou du rouge, selon le sens de la circulation sanguine.

Les modes d’émission du Doppler

Il existe deux modes d’émission du Doppler. Dans le mode continu, les ultrasons sont émis en permanence par une sonde. Les fréquences réfléchies par les globules rouges sont ensuite analysées de manière linéaire. Un spectre en ressort avec les vitesses relatives à toutes les zones traversées par le faisceau. Ce mode permet d’enregister divers flux de haute vélocité sans aucune limite de vitesse mesurable. La vitesse maximale peut donc être déterminée avec une grande précision.

Dans le mode pulsé, les mesures sont effectuées sur le déphasage émission/réception. La sonde opère de façon alternative, d’abord comme récepteur puis comme émetteur. Pour sélectionner la profondeur de la zone explorée, il faut régler la période de la pulsation. Le flux est alors plus facilement repérable sur l’image. Seuls les flux dépassant une vitesse maximale mesurable ne peuvent être identifiés par cette méthode.

Les modes de représentation des signaux

De nos jours, les échographes Doppler comportent un codage couleur des flux sanguins. Les flux sanguins proches de la sonde figurent en rouge et ceux qui s’en éloignent sont en bleu. Ceux-ci sont donc visibles par superposition à l’image en échographie bidimensionnelle en échelle de gris. Les signaux sont généralement recueillis par réflexion. Les modes de représentation de ces derniers sont multiples :

  • Le mode A, ou mode « amplitude », débouche d’un examen dans l’axe du faisceau.
  • Le mode B ou mode bi-directionnel produit un affichage en 2D.
  • Le mode TM ou mode « temps-mouvement » constitue une extension du mode A avec une intervention du paramètre temps dans l’affichage de la brillance.
  • Le mode 3D est multiangulaire tandis que le mode 4D représente un mode 3D en temps réel.

Comment utiliser un Doppler ?

doppler

Dans la pratique, le Doppler utilise des ultrasons en fonctionnant sur le même principe qu’une échographie. Une sonde en forme de stylet émet des ultrasons et est appliquée sur la région à analyser. Des ondes se propagent au niveau des tissus et sont renvoyées sous la forme d’un écho par les organes traversés. Ce signal est ensuite transformé en son, en courbe ou en couleur reflétant les vitesses de la circulation sanguine. Dans la salle d’examen, vous trouverez également un écran vidéo pour visionner les images, un système informatique et un panneau de commande. Celui-ci comporte une multitude de touches affectées de diverses fonctions.

Le Doppler se pratique généralement en remontant depuis les veines des membres inférieurs. La sonde se propage ensuite jusqu’aux veines iliaques et caves inférieures. Vous n’avez pas besoin d’être à jeun pour effectuer un examen au Doppler. Vous pouvez manger et boire normalement.

Un Doppler fœtal pendant la grossesse ?

Et oui, une échographie Doppler peut également être réalisée pendant la grossesse. Elle est totalement indolore et inoffensive pour la mère comme pour le bébé. Le médecin l’exige habituellement pour obtenir des informations cruciales concernant le foetus. Le Doppler fœtal permet d’évaluer le flux sanguin dans les valves et les cavités du cœur de l’enfant. Il sert aussi à analyser les artères de l’utérus de la mère , notamment lorsque celle-ci souffre d’hypertension artérielle. Le médecin cherchera également à observer les artères ombilicales du fœtus pour s’assurer que l’irrigation est correcte. Il surveillera de même la circulation sanguine dans les artères cérébrales du fœtus. Il est parfois nécessaire de contrôler certaines complications de la grossesse avec le Doppler. Cela permet de détecter des problèmes d’hypertension, de diabète gestationnel, des problèmes placentaires, de retard de croissance, de souffrance fœtale ou de malformations cardiaques du bébé.

Comment se déroule l’examen du Doppler pendant la grossesse ?

Durant toute la grossesse, il est important de procéder à un suivi de l’évolution de bébé. Le Doppler fœtal s’illustre comme une alternative très attrayante par rapport à l’échographie, même si ce dernier reste plus populaire. Pour l’heure, les professionnels ne le recommandent que dans de rares situations. Il a pourtant été prouvé que le Doppler fœtal a bel et bien révolutionné l’univers médical. C’est l’outil de prédilection pour surveiller l’évolution de la vie in utero de votre bébé. Il est notamment prescrit pour analyser les risques de pathologie au niveau du fœtus et plus généralement dans les cas de grossesse à risque. Il dure environ quinze minutes et se pratique à l’hôpital lors d’un examen clinique programmé ou en urgence. Nul besoin de venir accompagnée. Pensez toutefois à prévenir votre médecin traitant si vous êtes encore sous traitement. Vous n’avez pas à venir à jeun et vous pouvez manger et boire avant l’examen. Dans la mesure où vous devrez découvrir votre ventre, pensez à vous habiller plus confortablement.

Comment choisir son Doppler fœtal ?

L’avantage de l’échographie est de permettre à la future maman de constater de visu l’état de bébé grâce à l’imagerie. Désormais, avec l’avènement du Doppler fœtal, elle n’est plus l’unique alternative envisageable. Même s’il n’est sollicité qu’en cas de complications, il s’avère particulièrement efficace pour déterminer les causes possibles de ces dernières. Il garantit une surveillance optimale des constances de la mère et de l’enfant. Pour un professionnel, choisir un Doppler fœtal implique le respect de certains critères. Il faut considérer aussi bien le poids de l’appareil, la résolution de l’écran, l’autonomie, les options intégrées et les accessoires proposés.

Sachez qu’il existe trois principaux types de Doppler fœtal :

  • Le Doppler cérébral qui permet le suivi des artères et des vaisseaux qui irriguent la zone cérébrale
  • Le Doppler ombilical qui sert à l’analyse de l’état des artères et des vaisseaux irriguant le cordon ombilical
  • Le Doppler utérin qui suit le fonctionnement des artères et des vaisseaux parcourant la paroi utérine.
Login/Register access is temporary disabled